Dame du lacViviane et la dame du lac, un seul et même personnage ?

Même si ce n'est pas précisé explicitement dans les textes, on considère en général que la fée Viviane, compagne de Merlin, et la Dame du Lac, mère adoptive de Lancelot, sont une seule et même personne. En effet, il est aisé de les confondre car les deux personnages ont de très nombreux points communs.
D'abord, elles vivent toutes deux au coeur de la forêt de Brocéliande, elles ont un lien très fort avec ce lieu car elles n'en sortent jamais.
Toutes deux ont des pouvoirs magiques qu'elles puisent dans les forces de la nature. Elles sont liées aux éléments et en particulier avec l'eau : c'est souvent au bord des fontaines que Viviane rencontre Merlin, quant à la Dame du Lac, elle vit, comme son nom l'indique dans un palais dissimulé par une étendue d'eau. Ces deux personnages ont donc, par de nombreux aspects, des ressemblances avec les esprits féeriques des légendes celtiques. Elles rappellent les fées des eaux de certains contes populaires et même si, dans certains textes, Viviane est présentée comme la fille d'un seigneur d'Armorique, elle n'est, comme Merlin, qu'en partie humaine.

Enfin, Viviane et la Dame du Lac sont toutes deux expertes dans l'art de modifier l'apparence des choses. Elles ont une grande maîtrise de l'invisibilité. Ainsi, Viviane, comme on va le voir plus tard, est capable d'emprisonner Merlin dans une prison d'air sans murailles et sans barreaux, et la Dame du Lac, elle, peut dissimuler par enchantement un palais tout entier.

 Tous ces indices laissent à penser que Viviane et la Dame du Lac sont un seul et même personnage. Elle est appelée Viviane lorsqu'il est question de ses amours avec Merlin, on utilise son prénom lorsque l'on parle de son intimité, de sa vie personnelle. En revanche, lorsque l'on évoque son rôle dans la légende, sa participation à la "grande histoire" on préfère l'appeller Dame du Lac. C'est comme ça, en effet, que la nomment les chevaliers, c'est son nom officiel, une sorte de titre de noblesse.

 

La dame du Lac dans la légende de la Table Ronde

La fée Viviane apparaît finalement assez peu dans les récits de la Table Ronde, cependant, elle y joue un rôle majeur car elle est présente à des moments clés et sa participation à certains épisodes de la légende est souvent décisif.

Tout d'abord, c'est Viviane qui se charge de l'éducation du chevalier Lancelot. A l'instar des fées maraines que l'on trouve dans les contes, Viviane prend soin de son protégé et s'assure qu'il accomplisse le destin auquel il est promis. Comme toute fée qui se respecte, la Dame du Lac connaît l'avenir et met tout en oeuvre pour qu'il se réalise dans les meilleures conditions. Grâce à elle, Lancelot devient un chevalier exemplaire, véritable modèle de courtoisie et de loyauté malgré sa relation tragique avec la reine Guenièvre. Et même si l'histoire de Lancelot ne se termine pas très bien, il ne faut pas oublier qu'il est le père de Galaad, le chevalier parfait qui,  dans les versions les plus tardives de la légende, parvient, avec Perceval et Bohort à percer le mystère du Graal. L'accomplissement de la destinée se fait donc sur plusieurs générations, la Dame du Lac, sur qui le temps n'a aucune prise, y veille consciencieusement.

Autre intervention décisive de la Dame du Lac : c'est elle qui, sur la demande de Merlin, offre à Arthur l'arme qui l'accompagnera et le protégera toute sa vie, l'épée Excalibur. Excalibur est une épée magique qui surpasse toutes les autres et rend le roi presque invincible. Son fourreau richement ouvragé a en outre le pouvoir de protéger le propriétaire de l'épée contre les blessures de ses ennemis. Il va sans dire qu'avec cette arme hors du commun, le roi Arthur sera très bien équipé pour combattre sur les champs de bataille. En lui faisant ce cadeau, la Dame du Lac se révèle donc une alliée précieuse et un atout de choix pour la réussite de son règne.
Le jour de sa mort, au moment de rejoindre l'Autre Monde en compagnie de sa soeur Morgane, le roi Arthur n'oubliera pas de rendre l'épée enchantée à la fée Viviane. En effet, il charge l'un de ses chevaliers de la jeter dans le lac. Le chevalier a du mal à se séparer d'une si belle arme, mais pour que le roi soit en paix, il n'a pas le choix, ce dernier symbole des temps aventureux où la magie et le merveilleux régnaient partout, doit disparaître du monde des hommes.

Dame du lac 2

 

 

Viviane et Merlin

La fée Viviane est surtout connue pour ses amours avec Merlin. En effet, elle est le seul personnage de la légende a avoir su dompter l'insaisissable enchanteur et à avoir vaincu sa sagesse et sa prudence. Comme beaucoup de fées, elle est une grande séductrice et sait utiliser ses atouts pour arriver à ses fins.
D'abord, Viviane est très belle. Lorsque Merlin la rencontre pour la première fois sur la margelle de la fontaine de Barenton, dans la forêt de Brocéliande, il est saisi par sa jeunesse, sa fraicheur et le mystère qui se dégage d'elle. Il en tombe aussitôt amoureux. Désormais, chaque fois qu'il s'éloigne de la cour du roi pour ses mystérieux exils, il va rejoindre Viviane au coeur de la forêt et lui transmet tous ses secrets. Peu à peu, elle devient aussi savante que lui.
Au début, Viviane, qui sait quel rôle Merlin doit jouer auprès du roi, n'attend pas de lui qu'il reste à ses côtés. Elle le laisse vivre loin d'elle la plupart du temps, consciente que le royaume a besoin de lui et de sa sagesse. Puis, au fil du temps, elle exige de son amant qu'il passe de plus en plus de temps avec elle, dans la forêt. Ainsi, Merlin s'éloigne peu à peu de la société des hommes. Ses absences à la cour se font de plus en plus longues. Au moment de la quête du Graal, il n'est presque pas présent aux côtés des chevaliers. Tout au plus, prend-il les traits d'un paysan ou d'un vagabond pour aider Perceval à trouver la route du château enchanté où se trouve la relique sacrée, mais il ne s'implique pas davantage dans cette aventure. Une fois le Graal retrouvé, l'enchanteur se laisse presque volontairement ensorceler par Viviane et accepte implicitement de ne plus jamais la quitter.
Rusée, Viviane a su user de tous ses charmes pour convaincre l'enchanteur de se laisser enfermer dans une prison d'amour. Et même si c'est par surprise qu'elle l'a obligé à rester, il est clair que Merlin ne s'est pas beaucoup défendu et que lui-même brûlait d'envie de rester pour toujours auprès de sa séduisante compagne des bois.

Viviane, une bonne fée bienveillante ?

Contrairement à Morgane que les clercs du Moyen-âge ont systématiquement diabolisée à partir du XIIIème siècle, Viviane n'a jamais été décrite comme une femme méchante ou malfaisante. Elle n'est pas une opposante au roi Arthur et à la Table Ronde, au contraire, lorsqu'elle peut aider à la réalisation de cet idéal, elle n'hésite pas. De ce fait, la légende a retenu d'elle l'image d'une créature étrange et bienveillante qui, même si elle appartient au monde féerique, se met au service d'une cause juste.

Pourtant, lorsque l'on regarde en détail chacune de ses actions, Viviane est loin d'être une gentille fée rassurante. Ce n'est pas un personnage qui aide les autres gratuitement, par pure charité. Viviane est une fée, pas un ange, à ce titre, lorsqu'elle s'implique dans la société des hommes, c'est avant tout pour servir ses propres intérêts, ou pour aider le destin à se réaliser. Rappelons que l'étymologie du mot "fée" vient du latin "fatum", qui signifie "destin" ou "fatalité". Le personnage de la fée est donc très lié à cette idée et Viviane en est un très bon exemple.
Pour atteindre ses objectifs, Viviane n'a aucun scrupule. Ainsi, lorsqu'elle décide de sauver Lancelot et de se charger de son éducation, elle n'hésite pas à l'arracher des bras de sa mère qui sanglotte sur la berge du lac. Sans la moindre compassion, elle enlève son fils à une femme qui vient de voir son château incendié et son mari assassiné, et elle la laisse seule au bord du lac, au bord de la folie, sans un regard. La Dame du Lac est donc capable de se montrer cruelle et insensible même si elle sert une juste cause et si, par la suite, elle saura s'occuper de Lancelot en lui prodiguant beaucoup d'amour et de bons conseils.
Viviane est également impitoyable lorsqu'elle décide d'emprisonner pour toujours Merlin dans une prison d'air au coeur de la forêt de Brocéliande. Estimant que le magicien en a fait assez pour aider Arthur, elle décide qu'il est temps pour lui de rester désormais auprès d'elle et de ne plus la quitter. Pour cela, elle n'attend pas que le magicien lui donne son consentement, elle préfère utiliser la magie pour le contraindre, pire, elle se sert d'un sort que Merlin lui-même lui a appris et le retourne contre lui. Elle n'hesite pas ainsi, à priver le roi Arthur de son meilleur conseiller et qu'importe si, par sa faute, le royaume est mis en péril. Viviane estime qu'elle a joué son rôle, qu'elle a fait ce qu'elle devait et qu'elle ne doit plus rien au monde des hommes. Elle s'en éloigne donc sans regrets, emmenant Merlin avec elle, et laisse le roi et les chevaliers se débrouiller tout seuls. A eux désormais de prendre en main leur destin, Merlin et elle ne seront plus là pour les protéger et veiller sur eux.

La Dame du Lac a ainsi contribué à la réalisation de la Table Ronde et à la réussite de la quête du Graal. Elle a aidé Arthur à civiliser le royaume, à mettre en place une société fondée sur les valeurs de la chevalerie et de la chrétienté. Mais paradoxalement, elle a aussi contribué à faire disparaître la magie aux yeux du monde. En effet, la découverte du Graal place définitivement le monde arthurien dans une dimension chrétienne où la magie n'a plus sa place, éclipsée par la lumière divine ; c'est la fin des temps aventureux. A la fin de la légende, la fée Viviane, maîtresse de la destinée, choisit donc de disparaître avec tous les représentants de son espèce. Elle soustrait Merlin aux yeux des hommes et récupère Excalibur, dernier objet magique d'origine profane.
Ainsi, à la mort du roi Arthur, c'en est fini des merveilles de Bretagne. Le monde est désormais dominé par la foi chrétienne et par la raison, les mystères et les prodiges, s'ils existent toujours, seront désormais invisibles.